L'histoire

Les premières traces d'habitant à Neulliac remontent à l'âge du bronze et, si le probable passage des Celtes ne laisse aucune marque, l'occupation romaine lègue, quand à elle, les vestiges d'un camp imposant. Dès la fin du V ème siècle, les Bretons pénètrent le territoire en y imposant leur langue et leurs usages. Puis la paroisse est crée entre le VIII ème siècle et le X ème siècle, époque à laquelle elle est rattachée au diocèse de Quimper. Il y a 500 ans ans fut bâtie une première chapelle à Carmès. Il en subsiste le porche occidental et la nef.

Pardon de Carmès

Le pardon de Carmès, comme tant d'autres en Bretagne, frappe l'observateur par son grand air d'antiquité. Ici, tout semble d'un autre âge ; on se sent dans “la terre du passé“, où les morts parlent et revivent dans leurs descendants. Partout ailleurs la vie a coulé ; elle a pris d'autres formes, d'autres aspects. Ici elle est demeurée immobile et comme figée. Et quand on sort d'une ville moderne, manufacturière et bruyante, pour assister à un pardon comme celui de Carmès, il semble que l'on ait voyagé à travers le passé et reculé de plusieurs siècles en arrière.

Read More
Paysans de Neulliac

La préhistoire n'a pas laissé d'importante trace visible sur le territoire de Neulliac. Pourtant, il était habité dès cette période et, à défaut de mégalithes, des traces plus discrètes de la présence humaine ont été retrouvée sous forme d'armes et d'outils divers.

Read More

L'origine du nom “Carmès“ n'est pas connue avec certitude. Diverses hypothèses ont été émises par différents auteurs et historiens.... En fait, il semble que Carmès soit un nom de lieu-dit et s'écrivait à l'origine Ker-maes ou Car-ar-maez ("Hameau des champs" en Breton). Cependant, au XVII ème siècle, la chapelle fût aussi connue sous le nom de Notre Dame du Mont Carmel. Ainsi, pendant longtemps, une messe y fut célébrée le dimanche suivant la fête de Notre Dame du Mont Carmel, le 16 juillet.

Read More